Le jour de mon anniversaire, mon mari Roger m ’emmène faire quelques emplettes, cela me parait étrange car habituellement je vais faire les boutiques seule.

Avant de passer le seuil de la maison, il me demande de me diriger directement dans la salle de bain et me preparer pour recevoir ses hommages.

La douche et plutôt longue, Je réapparais vêtues que du plus simple appareil.
Mes seins sont petits mais tres fermes, mon ventre et plat, mon petit cul est bien rebondi.
Roger m’attend a la porte du salon, il tient a la main un masque de nuit;

-Tiens mets ça ma chérie, lorsque je te prendrai tu auras l’impression que c’est un inconnu qui te possède!

Amusée,je me prête au jeu.

Il ouvre la porte et me dirige vers le canapé, je m’assoie, il ecarte immédiatement mes cuisses, puis recule, je devine qu’il s’agenouille face a moi et commence a caresser délicatement la toison, ses doigts montent et descendent sur ma fente qui s’humidifie.

Un doigt s’insère dans mon conduit vaginal, tourne a l’interieur longuement, je soupire de plaisir.
Un deuxieme intrus rejoint le premier, les quarts de tours qu’ils font en moi me font râler de bonheur, longtemps Roger me fouille la chatte, je suis trempée, je mouille de plus en plus.
Il retire les visiteurs et pose sa bouche sur mon temple qui est juteux comme un fruit trop mure, il y enfonce sa langue profondément .

Je couine comme un animal lorsqu’il l’agite a l’intérieure, je souffle fortement et pince mes lèvres pour ne pas hurler de plaisir.
Maintenant le bougre s’attaque a mon clito, il le titille, l’agace puis l’aspire; je pousse un petit cri.

Je découvre la un nouveau Roger, lui si brutal d’habitude et devenu si doux qu’il me fait fondre .
Mon bouton enfle dans sa bouche, il le tète avec passion, il fait durer le plaisir.

La pression monte en moi.

-Je vais jouir mon chéri !!!

Il accentue la succion, je ne peux me retenir d’avantage, j’expose en hurlant comme un animal en rut.

Je grimace lorsqu’il mordille mon bouton, il replante sa langue au fond de moi et me fouille comme jamais je me retiens plus et clame.

-Oui oui vas-y a fond mon amour… aaaaaaaaaaaaah !!!

je jouis a nouveau, une flaque de cyprine s’étend sur le sol.

Roger s’écarte, et frotte son gland que je trouve tres gros contre ma vulve degoulinante.

Il donne un coup de reins, le manche épais et large s’enfonce jusqu’à la garde.

Je grince des dents et marmonne .

-Oui mon chéri, prends moi fort je suis ta chose, fais moi mal !!!

Les coups de boutoir violents me font pamer, j’ai la bouche grande ouverte.

Soudain une queue énorme s’enfonce dans ma bouche, je ne réalise pas tout de suite qu’il y a un deuxième hommes dans la pièce

Je commence a sucer le manche qui me remplit entierement la bouche..

Je réalise tout d’un coup et tente de repousser l’inconnu.

Mais l’homme est costaud et me rejette contre le dossier du canapé, il s’accroche a mes cheveux et me ramone la bouche avec sa queue fenomenale.

Je me débats sans trop de conviction l’homme m’empêche de bouger le torse.
Le rythme qu’inflige l’homme a ses vas et viens sont tel qu’il décharge son sperme épais dans ma bouche tres rapidement.

Je manque d’étouffer, il retire son engin de ma bouche, je recrache le venin gluant et arrache mon masque.

Oh stupeur je suis entourée par deux hommes et une femme, mon mari lui est assis dans un fauteuil la queue a l’air il se masturbe. en me souriant.

Roger, Qu-est que c’est ça !!

-C’est ton anniversaire ma chérie, quelques fois nous avions évoqué la possibilité de pigmenter nos ébats, alors vas y c’est le moment ne te retiens pas donne toi!!

Mais mais!! .. que je bégaie.

-Tu aurais pu m’en parler avant tout de même!!

-Non je voulais te faire la surprise.!!

Je ne réponds pas et baisse la tete

-Je te presente Marc, sa femme Kett et Paul un ami a eux!!

Marc recommence a me pilonner rapidement les sens reprennent le dessus.

Kett dépose ses lèvres sur les miennes et noue sa langue avec la mienne, nos salive se mêlent, le baisser dure longtemps.

Elle fait descendre sa bouche sur mes seins et lèche les bouts qui se dressent, elle les tète l’un après l’autre.
je ferme les yeux et me laisse aller.

Marc a chaque coup de reins s’enfonce jusqu’aux couilles, je pousse des petits cris a chaque poussée., la cadence augmente la queue coulisse en moi rapidement; Marc ressort son membre luisant de cyprine, il me fixe dans les yeux et replonge d’un seul coup, je grogne, il saisit mes hanches et s’acharne férocement, la tension est a son paroxysme, je me cabre et explose de jouissance.

-oooh ouiiiiiiii !!

Marc se bloque, c’est en râlant qu’il envoie au plus profond de moi sa semence brûlante,

Il me libère de son étreinte.

Mon mari parle doucement a l’oreille de Paul, celui-ci s’allonge sur le sol et me dit.

-Viens t’empaler sur ma queue!!

Je regarde mon mari, il me fait oui de la tete.

Je saisis le membre large et le dirige vers ma chatte degoulinante de sperme, je descends doucement mon corps sur le monstre, ma chatte s’écarte au maximum et l’avale cm par cm.

Kett appuie de toutes ses forces sur mes epaules, je pousse un cri de douleur, le pal s’enfonce a fond en moi.

Marc ne bouge pas il me laisse recuperer.

Au bout d’un petit moment il me plaque sur son torse et me maintien.

Kett crache sur mon anus et étale la salive, maintenant sa langue et contre mon oeillet, elle le pénètre, et le fouille doucement.

-Huuum! je gémis.

Ensuite, Kett enfonce deux deux doigts dans mon rectum et tourne a l’interieur, elle me fait glousser de plaisir.

Elle se retire, c’est Marc qui prend la suite, il frotte son gland contre mon anus et pousse.
Je me crispe.
Il me prend par les hanches et donne un violent coup de reins, le manche s’enfonce de plusieurs cm en moi, je grogne de douleur.

J’ai le cul en feu, il ressort de mon fondement et replonge a fond, je hurle tellement c’est douloureux.

-Nooooooon !!

Mais le salaud reste bien en place en me donne une baffe sur la fesse.

Lentement les deux mâles commencent a œuvrer, les queues coulissent en alternance en prenant de la vitesse.

Mes Plaintes sont moins fortes, le plaisir reprend le dessus.

C’est la premiere fois que je suis prise en sandwich, l’expérience et fructueuse, je commence a geindre et a agiter ma croupe.
La chevauchée et infernale, les queues me défoncent fortement,

J’ai l’impression que les deux bites sont dans le même trou tellement la paroi et fine.

Je souhaite a toutes femmes de tenter cette expérience, la sensation est terrible .

Mon ventre et mon cul vont éclater sous les assauts répétés des deux assaillants,
je halète mes yeux sont presque retournés, ma bouche et grande ouverte, je suis au bord de évanouissement tellement c’est délicieux.

Kett joue avec mes mamelons, elle les roule entre ses doigts fins, a force de les triturer et de les étirer, ils sont devenu tres sensibles .

Je gémis a chaque coup de bélier que donne les deux hommes.

Je me cabre et gicle comme une femme fontaine, mes cris de jouissance excite mon mari qui s’acharne sur sa queue.

il se raidit et gicle son foutre, ses doigts en sont recouverts, il grimace et accélère le branlage il décharge encore une quantité impressionnante de sperme qui tombe sur le sol.
De sa main libre il se triture les couilles, ses yeux sont vitreux, un rictus déforme son visage.

Il se lève et s’approche de moi, il me donne a sucer sa queue gluante.
Je la tète avidement et nettoie tout le jus qui la recouvre.

Soudain Paul hurle et remplit ma chatte de son sperme, il donne d’amples coups de reins pour se vider entierement y en moi.
Je me cabre a mon tour et pousse un cri de bête blessée, ma jouissance et terrible, je mords l’épaule de Paul qui instinctivement me donne une violente gifle.

-Oui oui encore !! que je hurle.

Une série de coups s’abat sur mon dos,Kett a en main une ceinture et me strie le dos avec, incroyablement je gicle a chaque coup de ceinture .

Kett cesse de me frapper.

Marc déverse enfin sa semence épaisse dans mon intestin.

Les deux hommes m’ont donné encore beaucoup de plaisir, j’étais une machine a jouir.

Je me souviendrai longtemps de mon anniversaire.