Maman et partie faire quelques achats, je suis seule a la maison, curieuse, je me demande   souvent  pourquoi maman  gémit si fort certain soir.
Je décide, bien que cela ne se fait pas de fouiller sa chambre.

J’ouvre tous les tiroirs et tombe sur une petite mallette, je la pose sur le lit et l’ouvre .

je pousse un cri de surprise.

-Ouaaw qu’est que c’est que ça !

Des godes de différentes tailles de tous diamètres, sont alignés dans la petite valise.

J’en choisit un, le regarde  minutieusement,intriguée par la grosseur de l’engin, je le tâte pour me rendre compte de la flexibilité, l’engin ressemble a une véritable verge surdimensionnée, j’en reste coi

Mon dieu, comment maman peut encaisser un tel engin  que je me dis, pourtant ce n’est pas le plus gros de la série.

Mon imagination est fertile, je vois maman nue sur le lit, l’engin profondément enfoncé en elle .
J’imagine aussi son visage rayonnant de bonheur, lorsque qu’elle fait coulisser la bite factice dans son vulve.
Ses images me perturbent, je passe ma main sur ma chatte a travers mes vêtements, elle est moite, je ressens comme une décharge Electrique lorsque  je repasse  ma main dessus.
C’est incroyable, je mouille en pensant a maman qui se fore  avec l’engin de silicone.

Je retire mon string, m’allonge sur le lit maternel,remonte ma jupe écarte les jambes et place contre ma chatte dégoulinante de curiosité  le monstre, je le frotte doucement contre ma fente puis le fais pénétrer progressivement dans mon conduit vaginal.

Ouh il est bien gros, j’appuie fortement sur le monstre, lentement il prend place dans mon foyer ardant.
Je suis dilatée, c’est la première fois qu’un engin aussi gros est en moi.

Je le laisse planté, et caresse mon clito avec trois doigts, je pousse de petits gémissements, je tourne la tête vers la valisette et prends d’un main le vibro que j’avais remarquée.

J’actionne la vibration et le place sur mon clito.
Je sursaute, la vibration ma surprise.
Je plaque bien contre mon bouton l’engin vibrant, avec ma main libre, je fais voyager le gode qui me dilate, ma chatte est en feu, je ferme les yeux, je grimace de bonheur.

Le gode coulisse de plus en plus vite dans ma gaine de chair,je me cabre et pousse un cri rauque, la jouissance est terrible je me contorsionne sur le lit.
Mon dieu que c’est bon, je décolle de mon clito le vibro, lui fais faire quelques tours sur mes tétons, les bouts se dressent et se raidissent.
Une voix me ramène a la réalité.

– C’est bon ma chérie !

-Oh maman je ne t’ai pas entendue arriver !

Je retire honteuse l’engin qui est en moi.

-Tu dois me trouver stupide avec tes engins, je les ai trouvée et ça  ma excitée, je t’imaginais jouer avec …tu dois me prends pour une salope !

-Non pas du tout, tu sais que depuis que papa nous a quitté, je me sers souvent de ces machins, ceux-la remplacent l’homme que je n’ai pas !

– Mais te voir dans ma chambre avec mes jouets cela ma surprise, Je t’ai entendue jouir, c’est pour cela que je suis montée !

-J’e crie si fort lorsque je jouis ?

-Les autres fois je ne sais pas, mais cette fois oui, tu as pris ton plaisir c’est le principal.!

Maman, Je voudrai savoir si avec l’énorme gode qui est dans la mallette tu arrives a te l’enfoncer!

– Oui uniquement dans l’anus, par la je l’encaisse bien !

– Ma chérie tu peux l’essayer… je vais t’aider !

-retire ta jupe et ton top !

Je  retire rapidement mes vêtements..

– Replie tes jambes sur toi ma cheire, oui comme ça offre bien tes trous a maman !

Maman, enduit de gel lubrifiant un engin de taille moyenne . et le fait glisser sur mon anus.

-Tu veux m’enculer vraiment maman ?

– Oui ma chérie avec le vibromasseur,, tu dois passer par la avant d’avoir droit au plus gros diamètre!

Elle pousse doucement, mon rectum résiste puis cède, l’anneau avale l’engin petit a petit.

je grimace mais c’est supportable, elle actionne la vibration  , une vague de frémissement parcourt mon corps, la sensation est formidable j’adore .

Maman fait des vas et viens de plus en plus rapidement, la pression monte en moi.

-Maman je vais venir ouh la   huuuum !!

Elle cesse de ramoner mon rectum, et retire l’engin.

Je suis un peu déçue, mais je dois me soumettre ;

Elle saisit le plus gros des mandrins l’enduit abondamment de lubrifiant, badigeonne aussi mon anus et en fait pénétrer dans mon conduit, elle tourne en moi avec deux doigts.

Je gémis de plaisir.

– Réserve-toi ma chérie, la jouissance que je te promet, va  avoir raison de toi !

Elle dilate encore un peu mon étroit conduit, l’assouplit du mieux qu’elle peut, enfin elle pose l’énormité contre mon œillet.
Instinctivement je serre les fesses.

– Détends-toi ma chérie laisse toi aller !!

Elle pousse sans discontinuer, l’engin force le passage, j’ai la bouche grande ouverte, mais aucun son n’en sort.

L’élargissement est atroce, j’ai l’impression que mon rectum va éclater.

Maman me rassure.

Cela va s’estamper ma chérie tu vas droit au bonheur suprême !

Lentement l’engin suit son chemin, j’ai le cul en ébullition, je pousse de petits cris,
maman saisit le vibro et l’applique contre mon clito.
Elle action la vitesse maximale, je me cabre, elle maintien l’engin bien appuyé sur mon bouton et reprend l’enfoncement du monstre dans mon intimité.

J’ai les vingt cinq centimètres de l’engin dans mon corps, je souffle, fortement, maman entreprend quelques lents vas et viens.
Elle appuie encore plus fort le vibre sur mon clito qui a doublé de volume.

Je commence a geindre de plaisir, maman accélère le ramonage de mon fondement, a chaque enfoncement je pousse un cri .

-Oui oui maman huuum c’est bon  je vais pas tarder a jouis !

Encouragée elle augmente la vitesse de penetration, je me raidis, je couine comme un animal.
Je me cabre et explose comme je ne l’ai jamais fais., ma cyprine gicle puissamment sur le lit, maman continue de me ramoner, je jouis encore.
Mon corps n’est que machine a jouir, ma tête bascule de droite a gauche, j’ai plusieurs spasmes violents, mes yeux sont presque retournés dans leur orbite.

– Oui oui ma chérie jouis jouis donne toi a fond !!

Maman retire l’engin et arrête le vibro.

-Alors ma chérie qu’est que tu en dis ?

C’était FORMIDABLE maman, maintenant c’es ta toi de jouir  !!!

a suivre