Ce mois d’août est torride dans le sud de la France,je me balade dans un herbage le long d’un ruisseau,il fais si chaud que l’envie me prend de me baigner dans cette jolie petite rivière.

N’ayant as de maillot de bain je décide de me déshabiller entièrement.

Entièrement nue je trouve un endroit où la rivière est accessible pour pouvoir me glisser dans l’eau.

Je commence par mettre mes pieds dans l’eau qui est assez froide,par rapport à la température de l’air.

Une fois mon corp habitué, je me laisse glisser entièrement dans l’eau,quel bien-être,puis au bout d’un moment,je sent comme si quelque chose se collai à mes jambes,puis,sur mes cuisses,sur mes fesses,sur mon ventre,sur mes seins.

Je passe mes mains sur mon corp,et sent comme des morceaux de chaire colles à ma peau.

Je ressort précipitamment de l’eau, et me rend compte que ce sont de grosse sangsue,qui sont collées à ma peau.

Elles sont énorme et font près de 20cm de long et plus de 2cm de diamètre,j’en prend une dans ma main et l’examine,elle a une grande bouche toute ronde et essai de se coller sur mon bras.

Toute ces bêtes collées sur mon corps me donne des frissons,qui ne sont pas désagréable,l’envie me vient de poser celle que j’ai dans ma main,sur un de mes tétons,elle si fixe instannement,et me suce et l’aspire,c’est divin,j’en prend une deuxième de sur mes cuisses et la déposé sur mon deuxième téton,hhhuuuummm!!!que c’est bon c’est mieux que la bouche d’un homme,au bout de quelque minutes de cette sucions,l’idée me vient d’en poser une sur mon sex, je m’assois donc dans l’herbe en écartant au maximum les jambes pour en déposer plusieurs sur mon m’ont de venus,avec mes jambes écartées,les grandes lèvres de mon sex se sont légèrement entrouvertes et une des sangsues s’est introduite à l’intérieur,HOUA!!!! que c’est bon,elle suce l’entrée de mon vagin,j’en attrape une autre collée à mes cuisses,et la dirige en écartant mon sex au maximum et la déposé,sur mon clitoris,sa grosse bouche se colle dessus et l’avale littéralement en le sucent et en l’aspirant,j’en tremble tant c’est jouissif,mes seins sont comme électrique, mon sex dégouline de mes sécrétions,

Mais j’ai besoin d’autre chose,il me manque une pénétration,mon vagin me le réclame,mon point G me réclame une caresse,j’ai besoin d’être pénétrée.

Toujours assise, je regarde mon sex,et enfonce un doigt dans mon vagin,puis je prend la plus grosse des sangsues et la présente à l’entrée de mon vagin,sa bouche tente de se fixer mais je l’en empêche car je la veux à l’intérieur,je l’attrape au milieu de son corps et la pousse pour la rentrer en moi j’en ai trop envie elle se trémousse comme un petit serpent,et je la rentre toute entière dans mon vagin,

C’est merveilleux je la sent bouger en moi,mes seins sucés sont hiper excités,mon clitoris complètement sorti de son fourreau,et aspiré,est bande comme une petite bitte, en plus ce petit serpent qui bouge en moi,je suis au bord de l’extase,de la jouissance,

Cette bête à l’intérieur c’est trop bon,j’en veux plus,j’en prend une autre et me l’enfonce dans la chatte rejoindre la première je la sent se fixer sur mon utérus,comme je vois que sa queue dépasse de mon vagin je l’attrape et tire dessus mais elle reste fixée par sa bouche puissante,et c’est comme un massage sur mon utérus,je la pousse complètement à l’intérieur et j’en prend une troisième que je rentre à son tour puis une quatrième,une cinquième,et plus, jusqu’à ce que mon vagin soit plein,c’est comme un fourmillement dans mon ventre dans mon vagin elles sont collées à mes paroies intérieur elles bouge comme des serpents, je n’en peux plu,c’est trop fort,j’explose,je joui plusieurs foies de suite avec une puissances que je n’ai jamais connue je suis comme sur une autre planète j’ai même l’impression d’avoir perdu connaissance un instant.

Mais quel dommage,c’est fini,il va falloir à présent,à mon grand regret que je me débarrasse de toutes ces merveilleuses Sangsues.

Je les retire les une après les autres en prenant bien soin de ne pas les blesser, de ne pas les abîmer,puis je les Re déposé dans la rivière,pour les retrouver la prochaine foie pleine de force,pour me faire jouir de nouveau et aussi fort

Mais je me promets de revenir souvent au bord de ce ruisseaux.

Et pourquoi pas en élever chez moi