Moi Paul, je suis un voyeur, je pousse ma femme Lise a trouver des amants afin qu’elle les ramène a la maison pour leur ébats.
Hum moi je me me délecter de la voir se faire defoncer (jamais elle ne rechigne a ma demande elle adore la bite surtout les biens grosses ).
Elle est parti se promèner dans les allées du parc voisin, a la recherche d’une proie.
Elle passe devant un couple qui est assit sur un banc, le dévisage discrètement, et s’assoie juste sur le banc d’en face, elle sort de son sac un livre et fait mine d’être intéressée par le contenu de celui-ci.
En épiant le couple par dessus son bouquin,elle s’amuse a ouvrir et refermer ses jambes,la courte jupe qu’elle porte pour l’occasion laisse voir de plus en plus ses cuisses.

La femme du couple ne peut quitter du regard le galbe parfait des jambes de Lise, elle donne un léger coup de coude a son ami qui relève la tête, écarquille les yeux, un léger sifflement d’admiration sort de sa gorge.
Sa compagne lui redonne un coup de coude et le foudroie du regard, l’homme ravale sa salive mais ne quitte pas des yeux les jambes de Lise.
Elle ouvre le compas de ses jambes encore plus, L’homme s’aperçoit qu’elle ne porte pas de culotte, il toussote cela a pour effet de faire lever la tête de Lise vers le couple.
La femme pose sa main sur la cuisse de l’homme et la presse fortement.
Il grimace de douleur.
Lise pose son livre, remonte sa jupe et caresse sa chatte bien lisse, elle fixe le couple puis passe sa langue sur ses lèvres.
Sa main monte et descend sur sa fente, enfin elle commence a triturer son clito avec deux doigts.
Le couple se lève d’un coup et s’approche, la femme pose sa main sur celle de Lise et l’accompagne dans ses mouvements de branlage.
Lise sourit, ferme les yeux, se cabre et jouit, sa cyprine gicle sur les doigts de La femme.
Son compagnon lui saisit la main et lèche un a un les doigts trempés de jus.
Lise leur propose de prendre un verre a la maison et plus si ils le désirent.
Le couple excitée accepte et suive Lise
Les voila arrivés, Lise presente me au couple; lui s’appel helmunt elle Greta.
Les présentations faites, je guide le couple dans le salon.
Les verres sont servis et vite vidés.
Je retire le top de Lise dégrafe le soutien gorge et fait glisser la jupe sur le sol.
Le couple, après mon l’invitation fait de meme, le trio est maintenant nu.
C’est Greta qui commence les hostilités, elle se plaque contre le torse de Lise l’enlace et l’embrasse fougueusement, les langues se mêlent longuement, Helmunt se plaque contre les fesses de Lise il lui caresse les seins, il étire les mamelons, les roule entre ses doigts, les presse de temps en temps.
Lise sent contre ses fesses l’érection naissante du mâle, il frotte son gland sur la raie et l’appuie sur l’anus.
Greta s’agenouille, Lise écarte machinalement les jambes .
A l’aide de ses mains Greta découvre la perle d’amour et la sort de son écrin .
Elle l’aspire, Lise sursaute, la femme gobe le bouton voracement et le tète.
Lise est aux anges ses gemissements le prouvent.
L’homme a le manche tendu a l’extrême et il appuie plus fort sur l’anneau ridé.
Lise grimace, l’anneau cède et avale petit a petit le manche de chair, Helmunt s’enfonce jusqu’aux couilles, il ressort au trois quart et replonge brutalement Lise pousse un cri de douleur.
Il commence le pilonnage, ses coups de reins violents font grimacer Lise.
A chaque enfoncement elle pousse un petit cri de bête blessée.
Greta s’acharne sur le bouton elle le mordille souvent sa lui suffit pas elle enfonce aussi deux doigts dans la chatte degoulinante de la soumise qui se cabre, Les doigts agiles ramonent bien le conduit lubrifié de cyprine;
Lise râle de plus en plus fort
-Elle va jouir! que je hurle.
– casse-lui le cul plus fort Helmunt vas-y !
Il augmente la cadence, ses coups de reins deviennent plus brutaux, Lise se raidit.
Et pousse un cri terrible de jouissance, sa cyprine gicle avec puissance dans la bouche de Greta qui ce recule, son visage et est noyé de jus elle enfonce quatre doigts profondément dans la chatte détrempée et la ramone vivement, Lise a orgasme sur orgasme son corps est secoué de spasmes violents.
Helmunt se retire du cul béant de Lise et passe derrière Greta il s’enfonce d’un seul coup au plus profond de sa chatte et la baise rageusement, Greta a toujours ses doigts dans le conduit de Lise, a chaque coups de reins de son compagnon les doigts s’enfonce d’avantage dans le corps .
la bite luisante entre et ressort a vive allure de la gaine de chair, Greta couine de plaisir

Moi je me branle fortement en regardant le trio délirer.
Lise a les cinq doigts de Greta en elle, j’en crois pas mes yeux ma femme a une main entièrement en elle,je salive de bonheur ma queue devient encore plus épaisse.
-Oui Greta ramone la a fond que je clame !!!
Elle ferme le poing et tourne dans le temple distendu, c’est vas et viens sont terribles, Lise ne cesse de gicler..

Helmunt ce bloque, et envoie plusieurs décharges gluantes de sperme dans les entrailles de Greta qui se cabre et hurle de jouissance a son tour, Helmunt se retire de la chatte brûlante et agite son manche gluant de sperme, il a un sourire de bonheur.
Les deux femmes s’écroulent sur les sol, je m’approche et envoie ma semence sur les deux corps épuisés.
Helmunt ce branle encore, je lui saisis la bite et l’enfourne dans ma bouche, je suce et tète avidement le mat puissant de l’homme qui ne débande pas, je lui triture les couilles les presse de temps en temps ma bouche avale le manche jusqu’a la garde Helmunt s’arqueboute, se bloque et me remplit la gorge de sa semence épaisse, je lui presse fortement les couilles il gicle d’avantage.
Je le repousse et avale toute les décharges que j’ai eu en bouche .