J’ai vingt cinq ans, les yeux bleus, cheveux châtain clair, je fais un 90 D et je suis portée sur le sexe. Voilà, pour mon  petit descriptif. Je me trouve dans une piscine d’une petite ville. C’est l’été et il fait très chaud. J’adore le milieu aquatique qui est propice aux rencontres. Je fais quelques longueurs et cherche un beau garçon. Je porte un maillot deux pièces, qui d’une part est bien échancré au niveau des cuisses, et secundo met en valeur ma poitrine. J’ai opté pour l’épilation intégrale car j’imagine qu’un mec qui regarde une fille superbe sortir de l’eau avec des poils qui dépassent de la culotte, ça casse le mythe ! J’ai mis du maquillage waterproof qui enjolive mon visage et surtout mon regard.

Au bout de cinq longueurs, une personne, assez de mon goût, m’observe. Echange de messages oculaires, nous sommes sur la même longueur d’onde. Je feins de partir et me dirige vers les douches. Tout à coup, il traverse la largeur de la piscine et me rejoint. « Vous partez ? » me dit-il. « Non ! Je vous attends depuis 10 minutes donc j’ai fait accélérer les choses ». Il sourit et nous allons dans le moyen bain. Nous nous installons sur les marches où l’eau nous arrive entre le buste et la taille et commençons à discuter. En plus d’être beau, il est aimable et instruit. Je l’embrasse fougueusement pour lui montrer ma passion et m’installe sur genoux. Il m’enlace de ses bras musclés où j’ai l’impression d’être en parfaite protection du monde extérieur. Il descend d’une marche pour qu’il y ait plus d’eau car l’air est frais et j’ai un peu froid. C’est là que je sens son appendice sexuel  commencer à se raidir dans le creux de mes fesses. Je m’applique à frotter son dard avec mon postérieur d’un air prude. Ca lui  fait de l’effet et son engin grandit. Je glisse ma main sous son slip et le caresse.

D’abord surpris, il se laisse faire par la suite. Il me rend les honneurs en me masturbant gentiment mon petit clitoris, sans se faire voir des quelques personnes autour. Il est doué et m’écarte les lèvres et rentre dans mon intimité avec un doigt. Je lui suggère d’en mettre deux, il s’exécute. Après un bon quart d’heure de massage mutuel, je lui demande de me rejoindre dans la deuxième cabine de douche en partant de la droite car c’est la seule qui ferme encore à clé ! Il est d’accord. J’arrive en premier sous la douche et me déshabille. Il frappe à la porte, je m’assure que ça soit lui et le fais entrer. Là, il contemple mon corps nu, et, à peine a-t-il fini de me mater que je le suce avec vigueur tout en lui massant les couilles et jouant de temps à autre avec son anus. Il semble apprécier, son sexe devient très dur et il manque d’éjaculer. Je m’arrête et c’est à son tour de me manger. Il dévore mes seins avec passion en léchant, titillant et tétant. Puis, il descend sur mon pubis, et s’attaque à mon clitoris avec sa langue ferme et douce. Je n’en peux plus, il faut qu’il vienne en moi. Son chibre pénètre mon antre et j’ai la sensation qu’il remplit toute sa capacité. Il ne fait qu’une trentaine d’allers-retours et éjacule en moi après que j’ai joui comme une folle. Ce fut le pied ! Le plus étonnant est que cet homme est toujours avec moi, et cela fait 15 ans de mariage et il me plait toujours autant.